Aller le contenu

Marseille à la conquête de l’eau


S’il est un pays dans le sud de la France  qui a le plus souffert du stress hydraulique , c’est sans contestation  le territoire de Marseille. Cette région s’est de même savamment démarquée dans l’histoire de la distribution et de la gestion de l’or blanc . En 1832, Marseille vit des heures difficiles .

Comment Marseille apprivoise l’eau?

L’ assèchement de l’Huveaune ressource majeure  en eau de la cité phocéenne , engendre une épi­démie de choléra. La quantité d’eau quotidienne est alors limi­tée à un litre par habitant. La situation est tellement critique qu’elle incite les mentalités à faire revivre ce savoir-faire hérité de la Rome ancienne. En 1836, sous la folle énergie d’un homme brillant , Marseille se lance dans la grande conquête d’un empire, celui de l’eau : son maire Maximin Consolât prend la décision de la construction du canal de Marseille. Il a pour objectif de capter le cours d’eaux  de la Durance et de l’ ache­miner jusqu’aux robinets des habitations. Marseille « a vu et a vaincu ». En 1849, le grand ouvrage est terminé , et les Marseillais peuvent enfin remettre de l’eau dans le pastis !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *